Lundi 27 juin 2022

Culture : “Au nom de l’art”, le projet de Mawndoé pour valoriser la culture tchadienne

MUSIQUE – L’artiste Mawndoé a organisé un point de presse le samedi 29 juin à l’Institut français du Tchad pour présenter son concept Au nom de l’art. L’occasion pour l’artiste de faire aussi le bilan de son séjour hors du Tchad.

« Au debut, Au nom de l’art n’était pas sensé être un album, c’est un concept. Je voulais faire un concept entre la musique et la sculpture mes deux amours. Faire des résidences de création avec les jeunes, partager mon expérience et à la fin faire une petite exposition avec la musique. En tout cas, créer un lien qui n’est pas forcement évident entre la sculpture et la musique. C’est un concept artistique » explique Mawndoé

L’artiste a donc enregistré le titre Au nom de l’art. Ensuite, l’idée de l’album s’est installée. En effet, depuis près d’un an, Mawndoé est installé au Burkina et dit être retourné à son premier amour qui est la sculpture. Par ailleurs, son nouveau concept est né dans ce pays et a déjà le soutien du gouvernement burkinabé. L’artiste a souhaité transférer ce projet au Tchad dans le soucis de transmettre, de partager son expérience et son art.

L’objectif de ce concept est de rendre l’art accessible. « L’art ne doit pas seulement rester chez l’artiste. On va intéresser les plus jeunes. On va essayer de rendre l’art encore plus accessible. Tout ce qui va être abordé au nom de l’art doit ramené l’homme à l’humain et puis à l’essentiel et l’essentiel c’est l’amour qu’on partage » souligne Mawndoé.

Lire aussi : Concert Nemaylem acte 2 : Mawndoé électrise le jardin de l’IFT

Au nom de l’art a le soutien de l’Institut français au Tchad et de Takoun production. Il se déroulera du 19 au 21 mars 2020. Résidence de création en sculpture avec les jeunes, exposition, album, concerts et le festival Neige au sahel seront les fruits de ce concept au Tchad.

Ecobank 2
Victoria Remadji
Jeune journaliste passionnée de TIC et de culture. Je suis de la 44e promo de journalisme de l’École des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). Une petite fouine qui se pose cette question : POURQUOI ?

Leave a Reply

économie

Coup de cœur du week-end : Talino Manu nous exhorte à cultiver la paix au Tchad

Il y a plus de 10 ans, l’artiste et feu Talino Manu a élevé sa voix pour chanter la paix au Tchad. En...

Entrepreneuriat : il transforme les déchets ménagers et agricoles en charbon écologique

Au Tchad, de plus en plus de jeunes se lancent dans l'entrepreneuriat. Un parcours semé d'embûches dont très peu arrivent à se frayer un...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
11 votes · 12 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité canal Plus